Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Montségur le cathare

Jeudi 2 Août, de Comus à Montségur.
10° jrs, 26°, 4h, légère brume au départ et ciel bleu.

Le réveil ce matin est tranquille car c'est une étape de 15km, je commence à mettre un pied devant l'autre à 7h30.
Je quitte les abords de Comus (1200m), par une bonne fraîcheur matinale. Je m'engage dans la descente des Gorges de la Frau. Je vais passer à moins d'un kilomètre du chemin d'hier, le Pas de l'Ours ( photo Facebook). Mais je continue à suivre le GR 367, le chemin Cathare, encore deux jours. La descente se fait sur un sentier muletier très fréquenté sauf aujourd'hui pas vu un âne à quatre pattes. Mais quelques uns à deux, oui.....
Le sentier progresse entre deux falaises abruptes et au fond pas d'eau aujourd'hui, le ruisseau est à sec. Cela fait un moment que la brume est levée mais dans le fond la fraîcheur est encore présente. Le soleil éclaire les montagnes pyrénéennes sur les Sommets, avec le contraste du sombre en bas c'est magnifique.
J'arrive à la Fontaine de l'Esqueille, c'est un havre de paix pour les ânes, tout est prévu pour eux ; la Ferme aux Ânes est dans la région.
Sur les 15km d'aujourd'hui, j'en fais une douzaine en descente depuis le début, je présume que la montée va être rapide....400m en 4km, oups.
Je débouche sur Montségur, très joli village dont le boulanger fait son pain au levain, miam miam avec un bout de saucisson.
Aller je trouve un endroit pour poser le sac car le Château est trois cents mètres plus haut. J'arrive sur le Château à l'heure du repas, je fais quelques photos, enjambe la chaîne qui interdit les remparts et du haut des remparts, la vue est sublime. Vite je redescends, enjambe la chaîne, et sur la dernière marche fait une belle glissade.
Bon, le Château n'est pas Cathare, il reste de Cathare juste la montagne et ce que ressort des fouilles. Car en 1244, quand les Croisés, après 50 ans de guerres, réussirent à prendre le Montségur, ils rasèrent tout. Il y avait quand même entre 500 et 1000 personnes ici. En ensuite les vainqueurs remontèrent le fameux Château...
en septembre un super reportage à la télé.
Apres le survol de deux vautours fauves, redescente au village pour la remise en condition et dodo.....

Écrire un commentaire

Optionnel